• Notre réponse

    Oui.

    Un CPAS peut prendre, pour un public cible, des mesures dans le cadre d'une politique sociale préventive en matière d'énergie. Ces mesures consistent notamment en des investissements en vue de réduire les consommations d’énergie, la visite d’experts, etc.

    En Région wallonne, de nombreux CPAS bénéficient également de plans d’action préventive en matière d’énergie (PAPE). Ces PAPE sont acceptés par la Région wallonne pour une période de 2 ans. Ces PAPE visent à informer les citoyens sur:

    • l'utilisation rationnelle de l'énergie (URE),
    • la maîtrise des consommations,
    • les aides et primes existantes.

    Les actions menées dans le cadre des PAPE sont destinées exclusivement à un public adulte, bénéficiaire ou non du CPAS et jugé prioritaire en termes de précarité énergétique.

    Concrètement, les CPAS engagés dans un PAPE identifient les ménages bénéficiaires de cet accompagnement et mettent en place un suivi individualisé.

    Un premier bilan énergétique du ménage suivi est réalisé :

    • habitudes de consommation ;
    • analyse de l’état du logement ;
    • inventaire de l’équipement électrique et de chauffage ;
    • etc.

    Ensuite, le CPAS peut donner des informations et conseils. Il identifie aussi les solutions possibles pour diminuer la facture énergétique :

    • l'adoption de gestes permettant de réduire les consommations énergétiques ;
    • l'acquisition de matériels pouvant pallier aux dysfonctionnements ;
    • l'activation des aides existantes (Ecopack, primes, MEBAR, Fonds Energie,….) ;
    • etc.

    Enfin, le CPAS accompagne le ménage dans la mise en œuvre des solutions identifiées.

    Il organise aussi des séances d’information et de sensibilisation.

    Pour en savoir plus, contactez votre CPAS ou la cellule énergie de l’union des villes et communes.

  • Références légales
  • Réagir à la fiche
    Ces champs sont requis
    Image CAPTCHA
    Saisir les caractères affichés dans l'image.
Date de mise à  jour: Jeudi 22/11/18